A la uneActus Maroc

Mazagan Beach & Golf Resort : acteur dans conservation des ressources naturelles depuis 2009

Avec pour but de traiter toutes les eaux usées provenant du resort, notamment l’hôtel, la blanchisserie ou encore le spa, ces eaux sont débarrassées de leurs éléments polluants via un procédé biologique de traitement à boues actives, avant d’être rendues à la nature.

Ce traitement se base sur cinq étapes principales, dont :

  • le prétraitement, qui consiste à empêcher de passage des gros déchets organiques et chimiques dans le bassin tampon où sont stockées les eaux filtrées ;
  • le traitement biologique, considéré comme l’étape la plus importante du process, et dans laquelle la boue active est renouvelée et les bactéries sont détruites ;
  • l’étape de rétention d’eau effluent, où les eaux traitées sont transférées via des pompes de relevage depuis le dernier bassin de stockage vers le lagon principal d’une capacité de 35 000 m³.

Une fois traitées, ces eaux seront destinées à l’alimentation des différents lagons et à maintenir la verdure de plusieurs hectares en privilégiant le système goutte-à-goutte pour une utilisation optimale.

Au-delà d’un arrosage par des eaux traitées, la nature du gazon du parcours de golf joue un rôle important. En effet, « Paspalum Platinium » est une herbe à toute épreuve, très tolérante à la salinité, qui peut également être arrosée par l’eau de mer. De plus, le parcours est doté d’une station météorologique à part entière qui permet de calculer exactement les besoins en arrosage de chaque trou et de limiter ainsi la perte d’eau par drainage.

Il est à noter que grâce à ces efforts, le resort a été récompensé en 2018 et 2019 par la labellisation « Clé verte », et, pour la 4ème année consécutive, par le label « Earth Check ».

Dans le cadre de sa politique de développement durable et de conservation des ressources naturelles, Mazagan Beach & Golf Resort a installé en 2009 une station d’épuration des eaux usées ultra moderne.

Avec pour but de traiter toutes les eaux usées provenant du resort, notamment l’hôtel, la blanchisserie ou encore le spa, ces eaux sont débarrassées de leurs éléments polluants via un procédé biologique de traitement à boues actives, avant d’être rendues à la nature.

Ce traitement se base sur cinq étapes principales, dont :

  • le prétraitement, qui consiste à empêcher de passage des gros déchets organiques et chimiques dans le bassin tampon où sont stockées les eaux filtrées ;
  • le traitement biologique, considéré comme l’étape la plus importante du process, et dans laquelle la boue active est renouvelée et les bactéries sont détruites ;
  • l’étape de rétention d’eau effluent, où les eaux traitées sont transférées via des pompes de relevage depuis le dernier bassin de stockage vers le lagon principal d’une capacité de 35 000 m³.

Une fois traitées, ces eaux seront destinées à l’alimentation des différents lagons et à maintenir la verdure de plusieurs hectares en privilégiant le système goutte-à-goutte pour une utilisation optimale.

Au-delà d’un arrosage par des eaux traitées, la nature du gazon du parcours de golf joue un rôle important. En effet, « Paspalum Platinium » est une herbe à toute épreuve, très tolérante à la salinité, qui peut également être arrosée par l’eau de mer. De plus, le parcours est doté d’une station météorologique à part entière qui permet de calculer exactement les besoins en arrosage de chaque trou et de limiter ainsi la perte d’eau par drainage.

Il est à noter que grâce à ces efforts, le resort a été récompensé en 2018 et 2019 par la labellisation « Clé verte », et, pour la 4ème année consécutive, par le label « Earth Check ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page